Tag Archives: ifm electronic

Les yeux et le cerveau d’un AGV combinés en une seule plateforme

dev-teaser-(3)
Lees het gehele artikel

La progression des AGV est inarrêtable. La pénurie de personnel oblige les entreprises de production à automatiser également leurs processus logistiques. Mais qui dit AGV, dit aussi technologie de vision. Les caméras et les scanners doivent s’assurer que l’AGV se déplace sur le sol sans collision. Ce n’est pas la plus facile des tâches de programmation. C’est pourquoi ifm electronic a lancé  l’O3R Perception Platform, que les visiteurs du salon Indumation ont eu l’occasion d’admirer en direct sur le stand 612. Une révolution dans le traitement numérique de l’image qui garantit des temps de réponse et de programmation plus rapides.

Le A de AGV symbolise l’autonomie. Le point de départ de ces applications est donc de laisser l’AGV effectuer ses tâches avec le moins d’interaction humaine possible. « Les AGV doivent donc être capables d’identifier à temps les obstacles sur leur chemin pour éviter les collisions », explique Kenneth Van de Perre, spécialiste des produits ifm. « Cela se fait en combinant les données de différents scanners et capteurs, de sorte que l’AGV obtient une vue à 360° de son environnement. Cette tâche exige la puissance de calcul nécessaire pour traiter tout cela quasi en temps réel. Plus l’AGV peut réagir rapidement, plus il peut faire son travail de manière sûre et flexible. »

Avec l’O3R Perception Platform, les AGV peuvent anticiper plus rapidement, pour plus de sécurité et de flexibilité dans le déplacement.

Faire réagir les AGV plus rapidement

Avec l’O3R Perception Platform, ifm electronic offre désormais une nouvelle solution bienvenue pour ce marché. Van de Perre : « Le point de départ du développement était de fabriquer une unité distincte capable de prendre en charge l’ensemble du traitement des images à l’intérieur et autour de l’AGV. Une solution toute prête qui envoie ensuite à l’AGV uniquement les signaux dont il a besoin pour contourner les obstacles ou s’arrêter en toute sécurité à l’approche de personnes. » Cela crée également de nouvelles opportunités pour ajouter de l’intelligence artificielle et laisser l’AGV apprendre. En effet, la puissance de calcul disponible est suffisante. L’O3R Perception Platform se compose d’une tête de caméra compacte. « Néanmoins, plusieurs technologies y sont combinées : une caméra 3D temps de vol, une caméra 2D RGB et une source de lumière infrarouge », ajoute Van de Perre. D’autre part, il y a la VPU (virtual processing unit), qui traite toutes les données d’image en temps réel. Jusqu’à six têtes de caméra peuvent être installées dans cette unité ou le système de capteurs existant de l’AGV peut être connecté. Le VPU comporte également deux ports Ethernet et deux ports USB ainsi qu’une mesure inertielle intégrée.

L’O3R Perception Platform est une unité séparée qui peut prendre en charge le traitement complet des images dans et autour du AGV.

Programmation plus rapide des AGV

Grâce à ce matériel intelligent, l’AGV peut déjà anticiper plus rapidement, pour plus de sécurité et de flexibilité dans les déplacements. Pour faciliter la tâche des développeurs de telles applications, ifm electronic a lancé un portail pour développeurs avec l’O3R Perception Platform. « Avant de commencer à développer O3R, nous avons écouté les développeurs d’applications de vision pour la robotique mobile. Ils se sont surtout heurtés à la complexité de l’intégration des données visuelles dans les mouvements des AGV et de la rétroaction nécessaire. Via le portail, nous mettons donc à disposition des applications et des modèles open source qui facilitent la programmation de ces applications. Un bon exemple est la « modulation de code ». Les développeurs peuvent s’en servir pour créer un nuage de points robuste sans avoir à faire de compromis sur la fréquence d’images (temps de traitement). En effet, ils n’ont plus besoin de filtrer les interférences. Un avantage supplémentaire est qu’ils peuvent traiter les données dans le cadre d’ingénierie qui leur est familier. Songez à C++, Python, Docker, ROS… À Indumation, les visiteurs ont pu constater par eux-mêmes le temps qu’ils peuvent désormais gagner en programmant un AGV », conclut Van de Perre.