NLFR

Platforme pour l'industrie agroalimentaire et des boissons
Un nouveau convoyeur optimise la manutention des pommes de terre
Peter De Clercq: « Notre ligne de tri fonctionne parfaitement, sans que les pommes de terre ne finissent sous l’installation. »

Un nouveau convoyeur optimise la manutention des pommes de terre

Le Belge apprécie toujours autant les pommes de terre et il n’est pas le seul. DCU Potatoes fournit les tubercules à un site de traitement industriel en Belgique mais aussi aux distributeurs à l’étranger. Une nouvelle ligne de tri a permis de franchir une nouvelle étape dans l’efficience et la qualité. Les nouveaux convoyeurs à profil U transparents sont la touche finale du concept qui permet à DCU Potatoes de traiter idéalement les pommes de terre. 

Les convoyeurs de Beltz247 ont l’avantage supplémentaire de stabiliser les pommes de terre et de les empêcher de rebondir.

Les pommes de terre sont le fil conducteur de l’histoire familiale des propriétaires de DCU Potatoes, Peter De Clercq et son épouse Lieve Vandycke. « En tant que fils d’agriculteur, mon père Urbain voulait se démarquer. Il a débuté comme grossiste en pommes de terre et oignons. Le tri, le lavage et le conditionnement avaient lieu près de la maison des parents à Zwalm. L’activité était très locale. Aujourd’hui, elle est internationale. » Les clients de Peter De Clercq sont dispersés en Europe et en Afrique. Il a continué à développer l’entreprise du père et à miser sur la qualité. « La réputation est primordiale. La qualité permet de faire la différence. Voilà pourquoi nous prélevons des échantillons de pommes de terre pour analyser la teneur en matière sèche et en amidon, le format, la qualité à la cuisson… Il faut donner au client ce qu’il demande, même s’il s’agit parfois de dire non à un chargement. Il faut rester impliqué. Je gère toujours les achats et les ventes et je suis les processus internes de près. »

Pour la réalisation de la ligne de tri, DCU Potatoes a fait appel à De Bruyne Engineering. « Une collaboration qui remonte à de nombreuses années, un partenaire en qui j’ai entièrement confiance. »

Une nouvelle ligne de tri

La priorité de DCU Potatoes est la pomme de terre crue. « S’il y avait eu une succession, j’aurais osé investir dans d’autres traitements comme l’épluchage et la purée de pommes de terre », fait savoir Peter De Clercq. « Mais ce n’est pas à l’ordre du jour. » Peter De Clercq ne se repose pas pour autant sur ses lauriers. La dernière extension remonte à quelques années et concerne la construction de 1800 m² de hangars, un espace suffisant pour installer une nouvelle ligne de calibrage, de lavage et de tri des pommes de terre avant leur conditionnement. Un concept propre, la vision moderne de ce qui existait déjà. Pour la réalisation, DCU Potatoes a fait appel à De Bruyne Engineering d’Oudenaarde. « Une collaboration qui remonte à de nombreuses années, un partenaire en qui j’ai entièrement confiance. » Quand les convoyeurs n’ont pas répondu totalement aux attentes, Peter De Clercq a su chez qui se tourner. « De Bruyne m’a mis en contact avec Beltz247. »

Un profil d’une hauteur de 32 mm et une largeur de bande de 700 mm sur 800 mm. La solution permet de traiter des tonnages importants sans perte de pommes de terre.

Des convoyeurs plus efficients

Le début d’une belle collaboration. « Les convoyeurs originaux avaient un motif en V. Les pommes de terre restaient coincées puis tombaient au sol lors du défilement des convoyeurs, ce qui entraînait une perte de produit. Travailler la pomme de terre signifie une exposition à la poussière. Il est donc essentiel de travailler le plus proprement possible et d’entretenir les installations. C’est une question de respect envers le produit et le matériel », souligne Peter De Clercq. Beltz247 a d’abord proposé d’installer un nouveau type de convoyeur avec des courbes en U à certains endroits cruciaux de la ligne de tri, sur une largeur de bande maximale. 

Un profil d’une hauteur de 32 mm et une largeur de bande de 700 mm sur 800 mm. La solution permet de traiter des tonnages importants sans perdre des pommes de terre. « Tout a été soigneusement mesuré et contrôlé. Via ce projet, l’administrateur de Beltz247, Olivier Myngheer, a montré qu’il comprenait notre problématique, et le prix était correct. »

Beltz247 a proposé d’installer un convoyeur avec des courbes en U à certains endroits cruciaux de la ligne de tri, sur une largeur de bande maximale

Une finition jusque dans les moindres détails

Il y a quelques mois, un rétrofit a eu lieu. Ici aussi, Peter De Clercq n’a que des éloges pour l’équipe de Beltz247. « Les accords conclus au préalable ont été respectés jusque dans les moindres détails, tant au niveau du timing que de la finition. Notre ligne de tri fonctionne correctement, sans que les pommes de terre ne finissent sous l’installation. Les convoyeurs ont l’avantage supplémentaire de stabiliser les pommes de terre et de les empêcher de rebondir. L’amélioration est significative. Nous sommes très satisfaits de cette innovation. » 

Beltz247 a 1 an
Beltz247 a vu le jour il y a à peine un an. L’entreprise compte déjà plusieurs dizaines de références dans l’industrie alimentaire. Le secret du succès ? Le service est au cœur de l’approche de l’entreprise de Lichtervelde, pour aider les clients au mieux et rapidement. « Chapeau aux collaborateurs », lance Olivier Myngheer. « Ils sont la carte de visite de l’entreprise et fournissent le service que nous promettons au client. Leurs efforts au cours de l’année dernière nous ont permis de prendre un bon départ. »

[contact-form-7 id="114" title="Contactformulier"]

Wij gebruiken cookies. Daarmee analyseren we het gebruik van de website en verbeteren we het gebruiksgemak.

Details